Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
barjy
Cass-couilles et fière de l'être
Cass-couilles et fière de l'être
Féminin
Age : 50
Messages : 28745
Frère Préféré : dean castiel
Inscription : 04/01/2011

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Mar 27 Déc - 19:58
excellent...
je vois tellement la tête de Dean qui bafouille le feu aux joues.

Castiel fantasme sur son protégé, protégé qui rougit comme un ado.
ils sont impayables ces deux-là

merci
avatar
Clipse
Eau Bénite
Eau Bénite
Féminin
Age : 19
Prénom : Andrea
Messages : 65
Frère Préféré : Dean ♥︎
Inscription : 09/10/2016
https://www.fanfiction.net/~clipse23

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Ven 30 Déc - 11:05
Eheh merci pour les avis, contente que ça plaise
avatar
Clipse
Eau Bénite
Eau Bénite
Féminin
Age : 19
Prénom : Andrea
Messages : 65
Frère Préféré : Dean ♥︎
Inscription : 09/10/2016
https://www.fanfiction.net/~clipse23

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Mer 18 Jan - 0:36
Juste un petit truc qui m’est passé par la tête après un rêve où cette situation était arrivée dans la série ^^

A kiss

One-Shot
Saison 11
~
Synopsis
Castiel est sous l’emprise du sort de Rowena. Sans l’aide de la sorcière, une seule chose pourra l’en libérer…

Bonne lecture ♪

Un baiser. C’est tout ce qu’il avait suffit pour briser ce sort. Mais c’est aussi tout ce qu’il avait suffit pour semer le trouble dans l’esprit du Winchester. Quand c’était arrivé, il en avait été le premier surpris, même si au fond de lui-même, c’était une évidence. Il avait juste toujours renié ce qu’il avait refusé d’accepter. Ce que son fort intérieur lui criait, refoulé à de nombreuses reprises.
- Cas, si tu veux lever cette malédiction… Tu dois entrer en contact physique avec la personne avec laquelle tu t'es senti le plus proche dans ta vie, expliqua Sam. Il faut que ce soit un lien fort et puissant.
- Un contact physique ? demanda l'ange, cherchant à comprendre.
- Tu sais... Comme un baiser, suggéra t-il doucement.
Castiel ouvrit légèrement la bouche, surpris de cette solution. Il ne tarda pourtant pas à reprendre son air neutre et sûr de lui, ne prenant pas la peine de réfléchir plus que ça. La réponse lui sembla naturelle. Le cadet semblait avoir compris, mais n'en dit rien devant l'autre chasseur.
- Tu as quelqu’un en tête ? demanda le jeune frère, d’un air à la fois calme et interrogatif.
- Alors ? s’impatienta son aîné, nerveux, tandis que l’heure tournait.
Le regard de l’ange passa sur lui. Il s’y arrêta net. Dean sentit quelque chose en lui défaillir. Les grands yeux bleus qui le fixaient lui montraient une évidence à laquelle il n’osait songer. Pourquoi ? Parce que cela voudrait dire qu’il devrait réfléchir aux sentiments similaires qui le tiraillaient.
Castiel fit ce qu'il avait à faire. Il s'avança vers le chasseur sans même que celui-ci n'ait le temps de reprendre son souffle. Arrivé à sa hauteur, il se stoppa, prit d'un moment d'hésitation. Il leva légèrement la tête, comme s'il tentait de lire en lui. Il ne savait quoi penser du regard émeraude affolé qui était posé sur lui. Mais ce n'était pas le moment de se perdre dans cette réflexion. Sans perdre plus de temps, il fit un geste en avant pour capturer la bouche de celui qui se trouvait face à lui. Une flopée d'émotions consumèrent tout à coup Dean en sentant les lèvres chaudes de Castiel contre les siennes. Tout ce à quoi il s'était refusé de penser, ou même n'avait pas encore compris. Il savait maintenant, au contact doux du brun qui raffermit son emprise sur lui, qu'une connexion intense le liait à l'ange. Qu'un lien beaucoup plus fort qu'il ne le pensait était présent et les unissait. La terrible envie de répondre à ce baiser et de pouvoir s'y abandonner librement le poussait à accepter tout ce que cela impliquait, ne serait-ce que pendant un instant. Pendant quelques petites secondes, dont il se souviendrait probablement toute sa vie. Une chaleur sereine s'installa en lui. Il se sentait bien. A sa place.
Castiel brisa brutalement leur contact physique. Ça avait marché. Il se sentait mieux. Il pouvait maintenant s'écarter de cet homme qui comptait tellement pour lui. Tout lui avait semblé si évident. L'accomplissement de quelque chose de logique. Comme si Dean avait partagé la même chose que lui en cet instant. L'ange pensait malgré tout ne jamais avoir de réponse. Mais au fond de lui, Dean l'avait trouvé. Et tout cela grâce à un baiser.
avatar
Patricia03
Première Lame
Première Lame
Féminin
Age : 44
Messages : 2740
Frère Préféré : Dean !!!
Inscription : 29/10/2015

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Mer 25 Jan - 11:12
Whoua, j'ai adoré !
C'est trés bien écrit. Et les sentiments y sont trés bien rendus.
J'ai beaucoup aimé que cette "necessité" pousse Castiel à faire ce premier pas qu'il n'aurait jamais accompli faute d'avoir l'autorisation de son protégé.
Dean est en quelque sorte mis devant le fait accompli physiquement et sentimentalement. Et finalement c'est exactement ce dont il avait besoin.
Merci, trés bel OS.
avatar
Clipse
Eau Bénite
Eau Bénite
Féminin
Age : 19
Prénom : Andrea
Messages : 65
Frère Préféré : Dean ♥︎
Inscription : 09/10/2016
https://www.fanfiction.net/~clipse23

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Mer 1 Mar - 22:39
Merci beaucoup ! ♥︎

Plusieurs projets en cours, du one-shot et du plus long, mais comme j'arrête pas de switcher ou de stopper l'un pour en commencer un autre... Faut voir quand j'arriverai à en terminer un à peu près correct La plupart c'est centré humour :) Dès qu'un truc est fini et me satisfait, j'envoie
avatar
Clipse
Eau Bénite
Eau Bénite
Féminin
Age : 19
Prénom : Andrea
Messages : 65
Frère Préféré : Dean ♥︎
Inscription : 09/10/2016
https://www.fanfiction.net/~clipse23

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Sam 13 Mai - 18:46
Petit one-shot (scène Dean/Cas) écrit la semaine dernière sous le coup de l'inspiration ! (bon d'accord, une colère contre ma mère, du coup c'est parti sur les sentiments de Dean par rapport à Mary    Bon et fallait que je fasse quelque chose de cette mixtape Destiel aussi mdr).

Rien que de la fumée

One-Shot
Saison 12 de Supernatural (Basé sur le 12x19 & 12x20)
~
Synopsis
Le peu d'attention de Mary, les actions inattendues de Castiel, le nephilim dans la nature... Quand tout les évènements récents rattrapent émotionnellement Dean, il a peut-être juste besoin de quelqu'un qui le comprenne...

Notes
J'ai écris ça juste après la diffusion du 12x20. La seule différence est que Dean n'a pas reçu les messages vocaux de Mary sur son téléphone. Le Destiel est subtil, il est plus dans le lien entre Dean et Castiel, comme on pourrait le voir dans la série ;)

Bonne lecture ♪

Tout était parti en fumée. Kelly et son enfant couraient toujours dans la nature. Castiel n'était plus là. Et Mary ne répondait pas à ses appels. Quand l'avait-elle déjà fait, de toute façon ? Ce n'est pas maintenant qu'il était à bout émotionnellement, au point de venir lui demander conseil comme un fils pourrait le faire dans une relation normale avec sa mère, qu'elle allait changer. Il avait été bête de penser cela. Stupide. Idiot. Tout ces mots résonnaient dans sa tête tandis qu'il faisait les cent pas dans sa chambre, Led Zeppelin en fond. Il avait pensé que son chanteur préféré à un volume qui aurait particulièrement dérangé Sam s'il avait été là l'aurait aidé à se vider la tête. Mais les paroles de Tasha revenaient sans cesse dans ses pensées.

« Parents always seem smart and strong and perfect. It's only when you grow up that you realise they're just people. »

Le téléphone de Dean vibra. Agacé, il jeta un rapide coup d'oeil à son écran.

Sam : « Parti à l'appartement de maman. Elle ne répond pas depuis plusieurs jours. Je m'inquiète. »

Dean failli lui répondre avec amertume « Parce que c'est supposé être inhabituel chez elle !? ». Mais il se contenta de jeter le téléphone sur le lit tandis que son visage prenait un air plus dur et inaccessible. Même le plus beau son au monde ne réussissait pas à le distraire. Devait-il vraiment commencer à s'inquiéter ? Après tout, ce n'est pas comme s'il n'avait jamais imaginé les Hommes de Lettres les trahir. Ou qu'elle ne passait pas son temps à chasser des monstres aussi dangereux les uns que les autres. Et malgré tout ce qu'il s'était passé cette année, il ne voulait pas perdre de nouveau sa mère.

Les émotions fortes étaient plus que présentes et divers actuellement. Ce n'est pas comme-ci sa vie avait toujours été de tout repos. Mais il y a certains moments où il avait besoin de lâcher prise. Contre son gré, il sentit une larme perler sur sa joue. Il se maudit lui-même de se mettre dans des états pareils pour quelqu'un qui se souciait si peu de lui.

C'est à ce moment là qu'il vit la poignée de la porte tourner doucement. Il n'eut pas le temps d'aller attraper une des armes accrochées au mur qu'il entendit une voix grave et familière résonner à travers le vacarme de la musique.

- Dean ? demanda celle-ci en dévoilant le long trench-coat marron qui enveloppait son meilleur ami.

- Cas ? lâcha t-il sans y croire.

L'ange fit deux pas dans la pièce. Il n'avait pas changé depuis son départ plus que mouvementé, et se tenait maintenant à quelques pas de lui. Dean ne sut pas si sa première pensée envers lui fut de vouloir le prendre dans ses bras ou bien de le frapper. Il se contenta pourtant rester de marbre, figé sur place.

- Qu'est-ce que tu… balbutia t-il.

Des dizaines de questions lui traversaient la tête. « Comment as-tu pu t'enfuir comme ça !? » « Pourquoi tu ne vois pas que cet enfant t'as manipulé !? » « Comment oses-tu revenir comme si de rien était après tout ça !? »

- Kelly ? Où est-elle ? choisit-il de dire, sentant la colère qu'il avait en lui s'agrandir.

Castiel s'avança légèrement pour baisser le son de l'appareil qui les empêchait de s'entendre calmement. Dean en fut presque surpris qu'il sache comment s'y prendre, mais n'en tint pas compte en cet instant. L'ange se tourna ensuite vers lui, mais garda les yeux baissés.

- Elle est en sûreté. C'est tout ce que tu as à savoir.

Le Winchester sentit sa mâchoire se serrer.

- Tu nous mets hors-jeu pour disparaître avec le fils de Lucifer… Et tu reviens pour me dire ça ?

Son ton était dur et sec. Il lui en voulait terriblement. Il sentait qu'il ne tarderait pas à le prendre comme le bouc émissaire de tout ce qu'il avait vécu récemment s'il n'arrivait pas à maîtriser les sentiments qui s'accumulaient en lui. Mais le regard de Castiel qui s'était voulu furtif se stoppa sur le visage du blond, y captant la petite perle d'eau qui ne lui échappa pas.

- Est-ce que ça va, Dean ? l'interrogea ce dernier avec une pointe d'inquiétude dans la voix, plissant légèrement les yeux.

Il pencha légèrement sa tête sur le côté, le chasseur se sentant analysé. La colère qui venait de l'envelopper reprit la forme de la douleur émotionnelle qu'il avait juste avant l'arrivée de Castiel. Dean baissa à son tour la tête, cherchant un point d'ancrage sur les côtés. Ses émotions s'entremêlaient. Il ne cherchait même plus à comprendre. Oui, il en voulait à Castiel d'être parti. Oui, il n'aurait jamais dû se laisser faire ainsi. Non, il n'aurait jamais dû les stopper et les laisser seuls dans ce parc comme il l'avait fait. Mais ce n'était malheureusement pas le seul problème avec lequel il était intérieurement en train de lutter. Être à fleur de peau fut l'ingrédient qui le fit s'ouvrir.

- Tu sais que Mary est incapable de me demander ce genre de choses ? affirma t-il en s'asseyant sur son lit, passant la main sur son visage baissé en prenant doucement une inspiration, les yeux fermés. Ce n'est pas comme si je lui demandais d'être toujours présente. Mais elle n'est pas capable de faire le strict minimum.

Il fit une rapide pause.

- Ce n'est pas ma mère qui est revenue, mais une chasseuse.

Dans sa complainte, il n'avait pas tout de suite remarqué que Castiel s'était lui aussi assis, près de lui. Il n'arrivait pas à déterminer s'il était dans son espace personnel qu'il tenait à garder, ou s'il avait choisi la bonne distance. Mais ce n'était absolument pas sa préoccupation en cet instant. Il avait juste besoin de quelqu'un pour l'écouter. Quelqu'un qui contrairement à elle, se préoccupait de lui. Et le comprenait. Il savait pourtant que dans une vingtaine de minutes il serait très probablement en train de l'engueuler pour ses actions d'il y a plusieurs jours. Il tenta donc d'échapper au sujet qu'il avait pourtant besoin d'explorer.

- Si tu étais venu pour parler de la prochaine apocalypse, le terrain est à toi, suggéra t-il, se doutant de la présence de l'ange.

- Peu importe pour quoi j'étais venu, objecta Castiel en le fixant, tourné vers lui. Tu passes avant.

Dean ne répondit pas. Il se sentit touché de l'attention que lui portait l'ange. Encore plus en cet instant. Il observa le sol sans bouger, toujours penché en avant, les mains jointes.

- Je ne sais pas si je le mérite vraiment. Tu as déjà tellement fait pour moi. Je ne devrais plus faire partie de tes priorités.

Castiel prit un air plus sérieux, ne le lâchant pas de son regard azur.

- Quand je t'ai rencontré, tu ne pensais pas que tu méritais d'être sauvé. Je pensais que depuis le temps, avec tout les gens qui s'étaient raillés à ta cause et tout ce que tu as pu entreprendre, tu avais changé d'opinion sur toi-même. C'est d'ailleurs ce pourquoi Amarra t'as récompensé en faisant revenir ta mère. La soeur de Dieu a remarqué que tu le mérites, Dean. Qu'est-ce qu'un ange du seigneur à côté ? soupira t-il en levant les yeux au plafond.

- C'est toi qui est en train de te remettre en question, là, fit remarquer le chasseur avec un brin d'amusement, un mince sourire sur les lèvres. Tu veux que je te rappelle que tu es le meilleur de tous les emplumés que j'ai pu croiser, c'est ça ?

- Les archanges sont bien plus fort que moi, lui rappela le brun.

- Mais aucun n'est comme toi, affirma Dean, croisant finalement son regard.

Ils restèrent un instant les yeux plongés dans ceux de l'autre. Ils avaient l'habitude de ce genre d'échanges. Ce n'était pas gênant. Juste familier. Sincère. Et rappelant ce lien qui les unissait. Castiel se tourna finalement vers la chaîne stéréo qui laissait encore entendre des bribes de paroles.

- J'apprécie particulièrement celle-ci, lui apprit l'ange, se souvenant qu'ils n'avaient jamais eu l'occasion de parler de son cadeau. Mais pas autant que Traveling Riverside Blues. C'est celle que j'ai le plus affectionné dans la cassette que tu m'as offerte.

- Vraiment ? s'exclama Dean, surpris en entendant le nom d'une de ses deux musiques favorites. Je pensais que tu avais tenté de me la rendre car tu n'aimais pas ce qu'il y avait dessus. Enfin, en plus du fait que tu ne connaisses pas le sens du mot cadeau.

- C'était… intéressant, tenta d'exprimer Castiel, l'air d'être en pleine réflexion. Les artistes semblent extérioriser leur passion pour la musique d'une façon plus qu'évidente à travers leurs œuvres. Je trouve cela très beau qu'ils puissent s'exprimer ainsi, montrant ce qu'ils ressentent à tout ceux qui voudront les écouter. J'ai toujours aimé le son de la musique. C'est pour moi une des plus belles créations de l'homme.

Il prit ensuite un air plus interrogatif.

- Je n'ai par contre pas compris les paroles à plusieurs reprises. Cette histoire de citron qu'il faut presser et qui coule contre notre jambe... Le message semble erroné, je ne vois pas pourquoi on aimerait avoir du…

- C'est une métaphore, Cas, lui apprit Dean, laissant échapper un petite rire face à l'innocence de son ange.

A sa façon, il avait aimé. Castiel avait aimé quelque chose que Dean tenait particulièrement à coeur. Enfin… C'est ce que le chasseur eut l'air de comprendre en tout cas dans son explication.

- C'est cool que t'aimes Zeppelin en tout cas, soutint-il. Faudra que je te fasse une compil' d'AC/DC à l'occasion.

- J'écouterai de nouveau tes goûts musicaux avec plaisir, acquiesça le brun d'un air presque solennel.

Il se leva ensuite doucement, dans l'intention de quitter la pièce. Le Winchester savait qu'une fois qu'il franchirait le pas de cette porte, ils devraient avoir une sérieuse conversation sur tout ce qu'il s'était passé la dernière fois qu'ils s'étaient vu. C'est ainsi que Castiel sentit la main de Dean se poser sur son bras.

- Attends, Cas…

Le chasseur sembla hésiter un instant. Il ne voulait pas commencer à repenser à tout cela. Reprendre ses obligations et faire comme si toute cette conversation n'était déjà qu'un souvenir lointain. Il ne voulait pas non plus se retrouver ensuite seul, même si c'était inévitable. Pas tout de suite. Pas maintenant qu'il avait quelqu'un qui lui apporte ce que les autres n'étaient pas capables de lui donner.

- Tu veux qu'on écoute ça maintenant ? proposa t-il finalement, tentant de garder l'expression la plus neutre qu'il pouvait.

L'ange fut dans un premier temps surpris de la proposition. Mais il n'était pas dupe. Il voyait en Dean l'appel qui résonnait au delà de ses paroles et de ce qu'il voulait bien montrer. Il se passa un court moment avant que le brun ne réagisse enfin. Et comme lui, il décida de ne pas utiliser de mots pour éviter de toucher les barrières que son ami venait de se fixer. Castiel se contenta de se rasseoir près de lui tandis que Dean se leva pour mettre la petite cassette dans le lecteur prévu à cet effet, laissant un instant son écran de fumée loin de cette pièce qui formait un cocon entre eux et les évènements extérieurs.
avatar
barjy
Cass-couilles et fière de l'être
Cass-couilles et fière de l'être
Féminin
Age : 50
Messages : 28745
Frère Préféré : dean castiel
Inscription : 04/01/2011

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Mer 17 Mai - 9:12
tout ce que j'aime, un Castiel loyal et fidèle, un rien naïf malgré ses nouvelles connaissances
un Dean qui s'accroche à l'ancre qu'est devenu cet ange.
tout ce que les réalisateurs ne semblent pas vouloir comprendre et je parle même pas là de Destiel.

bref, j'ai beaucoup aimé
merci
avatar
Clipse
Eau Bénite
Eau Bénite
Féminin
Age : 19
Prénom : Andrea
Messages : 65
Frère Préféré : Dean ♥︎
Inscription : 09/10/2016
https://www.fanfiction.net/~clipse23

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Mar 5 Sep - 1:26
Merci pour ton avis <3

Hop, un one-shot encore coupé en quelques parties de fini sinon ! (la suite la semaine prochaine ^^)


You can call me Baby

Ecriture : Août 2017
- 3 parties -
Saison 9
~
Synopsis
Qui a dit que Baby était une fille ? Enfouies au fond de lui-même, certaines choses chez Dean ont besoin de faire enfin surface, dans une situation à laquelle il ne risquait pas de s'y attendre...

Notes

• Fanfiction s'inspirant d'un montage photo d'internet où Human!Baby se révèle être un homme (et Ian Somerhalder, by the way <3) Je ne connais pas son créateur comme elle/il n'a pas laissé sa trace dessus mais crédit à cette personne ! J'ai repris ses dialogues que j'ai traduis, qui m'ont servi de base de départ pour en faire quelque chose de plus long et développé. N'oubliez pas d'imaginer Ian à chaque fois que Baby aura son sourire de grand charmeur, ainsi que sa puppy face, et vous aurez le concept ahah

• Contrairement à cette période dans le show, Castiel peut voler.

• Attendez vous à lire de la tension Dean/Human!Baby qui sera dans l’air, je préviens. Mais ne vous inquiétez pas, le Destiel vient à qui sait l’attendre… ;)


Bonne lecture ♪


Partie 1 - The one where Dean freaks out (obviously)

⁃ Moi, je dirais que vous avez juste besoin d'un petit coup de pouce.

Castiel, assis lui aussi au comptoir du bar, fut intrigué par les paroles soudaines de son interlocuteur, bien loin de la conversation qu'ils venaient d'avoir sur leur marche à suivre dans la guerre des anges qui se déroulait actuellement sur terre.

⁃ Qu'est-ce que tu veux dire par là, Gabriel ?

Celui-ci lui fit de grands yeux.

⁃ Je t'ai dit de ne pas m'appeler comme ça en public ! Tu ne voudrais pas que les emplumés qui nous servent de famille apprennent que j'ai commencé mon énième et propre protection de témoin à ma dernière prétendue mort, quand même ?

L'autre ange fronça les sourcils.

⁃ Si tu ne veux pas qu'on te reconnaisse, pourquoi as-tu gardé ce vaisseau ?

⁃ Tu connais la chanson. Attachement personnel, yadi yadi yada... T'en connais un rayon là-dessus, hein ? fit-il remarquer en passant son regard sur son trench-coat tout en remontant sur ses cheveux bruns, se souvenant parfaitement de son précédent vaisseau féminin.

⁃ Je ne vois pas de quoi tu veux parler, prétendit Castiel sans lui jeter un coup d'oeil, trop fier pour montrer qu'il avait lui aussi des préférences, par ailleurs peu subtiles.

⁃ C'est ça, abandonna Gabriel en roulant des yeux tout en faisant signe à la serveuse de re-remplir son verre. Bon, revenons à notre sérieux problème. Toi et l'autre abruti d'Ô grand chasseur.

⁃ Dean ? comprit Castiel en tournant la tête vers lui.

⁃ Bingo. Ca fait trop longtemps que ça traîne cette histoire. Je pars quelques années faire bronzer mes ailes au soleil et en revenant on en est toujours au stade zéro.

⁃ Je ne vois pas de quoi t...

⁃ Je sais, je sais ! lâcha l'archange en levant sa main pour le faire taire. Ne vas pas me dire que tu as sacrifié et enduré autant pour lui uniquement par bonté d'âme ?

⁃ Sa cause est juste et sincère, se défendit-il une nouvelle fois.

⁃ Mais tu retrouves toutes ces qualités et bien plus en lui, n'est-ce pas ? insista Gabriel avec un visage satisfait devant l'évidence qu'il venait de soulever.

Castiel resta silencieux un instant, faisant passer ses doigts sur le verre intouché qu'on lui avait servi.

⁃ Mes sentiments personnels n'ont pas à interférer avec lui, finit-il par avouer.

⁃ C'est justement ça votre problème à vous deux. Vous avez tellement peur de ce que l'autre va penser que vous vous contentez de vous morfondre sur vous même.

⁃ Ce n'est pas le cas de Dean.

⁃ Non, lui c'est encore pire, il n'assume même pas de broyer du noir à cause de ça. Il n'a encore rien compris avec tout ses refoulements et ses remises à plus tard.

⁃ Qu'est-ce que tu en sais ? argumenta l'ange.

⁃ Je suis un fin psychologue, rétorqua Gabriel avec un sourire mesquin et typique de sa part. Mais ne t'inquiète pas, je vais m'occuper de ça.

⁃ Qu'est-ce que tu veux dire par là ? l'interrogea le brun, sur ses gardes.

⁃ Tu vas voir, frérot. Juste un petit tour du bon vieux Trickster...

C'est sur ces paroles qu'il s'enfila son verre d'une traite avant de disparaître dans un battement d'ailes, ne laissant pas à Castiel le temps de répondre.

***

⁃ Où est l'Impala ? interrogea Dean en survolant la rue du regard.

⁃ Je l'avais garé ici ! affirma Sam en commençant à paniquer.

Il regarda tant bien que mal partout où il pouvait. Il ne voulait pas que son frère refasse une crise de panique comme à chaque fois qu'ils mettaient du temps à retrouver cette voiture…

⁃ C'est exact, leur répondit une voix dans le silence de la nuit.

La chasse avait été longue ce soir. Ils avaient presque laissé leur peau contre ce rougarou, et l'aîné n'avait plus la patience de ce matin.

⁃ Comment ça ? Qu'est-ce que tu as fait à ma voiture !? fulmina Dean en s'approchant de l'homme en question.

Ce dernier était un peu plus petit que lui. Il avait des cheveux bruns aussi foncés qu'ils puissent être, des yeux bleus qui se discernaient distinctement malgré la faible lueur des réverbères, et un visage aux traits fins et doux, que Dean s'imagina attirer de nombreuses filles. Il portait une veste en cuir qui sculptait parfaitement sa silhouette. Malgré son humeur massacrante, le Winchester fut surpris de constater qu'à l'instant où son regard s'était posé sur cet inconnu, quelque chose en lui s'était relâché. Il se sentait plus détendu et apaisé. Comme s'il était avec quelqu'un de familier. Quelqu'un de confiance. Il ne comprenait pas d'où lui venait cette étrange sensation.

⁃ Je n'ai absolument rien fait ! lui répondit le nouveau venu d'un air offensé. Je ne ferai que me faire du mal à moi-même !

Les deux frères se jetèrent un regard d'incompréhension totale.

⁃ Tu es qui, putain ? lâcha Dean, dépassé par la situation.

Le jeune homme lui répondit sans attendre, un sourire charmeur apparaissant sur ces lèvres :

⁃ Tu peux m'appeler Baby.

Quelque chose sembla frapper Dean jusqu'au fond de lui-même. Ce type mentait… Non ?

- Tu te fous de ma gueule, c'est ça ?

Le brun se rapprocha de lui, entrant dans son espace personnel en laissant moins d'un mètre entre eux. Le chasseur frôla de ses doigts son couteau dans sa poche arrière, préparé à toute éventualité.

- Allons, Dean. Cherche au fond de toi même. Tu sais très bien que je ne mens pas.

Il n'avait pas lâché son petit sourire qui commençait à agacer le chasseur. Mais ce dernier ne pouvait le nier. Il y avait quelque chose qui se dégageait de lui. Il ne savait pas si Sam le sentait aussi, mais c'était là.

- C'est vrai ? demanda le cadet, cherchant confirmation et lui donnant ainsi réponse à sa question muette.

Dean ne voulait pas donner raison à l'homme qui se tenait en face de lui et son air si sûr de lui. Mais il fut contraint d'accepter les faits.

- Je… Je ne sais pas. Peut-être. Il y a…

- …Quelque chose ? proposa le brun en levant un sourcil.

- Tais toi, maugréa t-il à travers sa nervosité grandissante, sa méfiance naturelle se mêlant aux sensations troublantes qu'il ressentait. Si tu nous dis la vérité, comment un truc pareil a bien pu arriver ?

Le jeune homme les regarda tour à tour, sentant qu'on attendait de lui une réponse.

- Ne me demandez pas à moi, j'étais tranquillement en train de vous attendre !

- Je m'enverrai plus jamais en l'air dans cette bagnole… affirma le Winchester en passant sa main sur son visage.

- Moi non plus, acquiesça Sam, ce qui lui valut un air de dégoût de son frère.

- C'est moi qui perd au change… suggéra le nouveau venu avec un sourire en coin.

L'aîné fut heureux qu'il fasse si sombre, cachant les rapides couleurs qu'il venait de prendre.

- Et au fait Dean… se souvint Sam, parlant un peu plus bas. On est à 700 km du bunker… Comment on va rentrer ?

***

Dean maugréa quelques paroles indescriptibles en s'asseyant au comptoir du bar, suivi de peu par « Baby » qui en fit de même.

- Je ne pense pas que Sam mettra longtemps à trouver une autre voiture, tenta de le rassurer celui-ci. Sauf si tu préfères qu'on aille prendre l'avion.

Le chasseur tourna la tête vers lui, s'apprêtant à lui demander s'il était fou de vouloir aller dans un engin pareil. Mais un sourire sarcastique s'était déjà formé sur le visage du brun.

- Tu sais pour ma peur des avions ? sembla comprendre Dean, surpris.

- Tu l'as déjà mentionné un certain nombre de fois en me conduisant, lui expliqua Baby en dévisageant le scotch qu'on venait de lui verser d'un air empli de curiosité. Merci de me choisir à ces choses, d'ailleurs. On ne devrait pas faire voler quelque chose d'aussi gros, sans oublier que rien ne vaut un bon road-trip à travers le pays.

- Je ne peux pas te contredire sur ce point là, acquiesça Dean se resservant déjà, un air concerné sur le visage.

Le jeune homme l'observa, et n'eut pas besoin de beaucoup de temps pour enchaîner.

- Tu es en train de décider si je suis assez monstrueux pour me tuer, n'est-ce pas ?

Dean fronça les sourcils.

- Tu lis dans mes pensées, ou quelque chose du genre ? Depuis tout à l'heure tu dis tout ce que je pense ou veux entendre.

- On a passé trop d'années ensemble pour ne pas que je te connaisse sur le bout des doigts, lui rappela Baby.

Le chasseur avala son verre, un peu gêné. Il ne dit rien pendant un instant, jusqu'à ce qu'une pensée se faufila dans son esprit.

- Okay, donc ma voiture est humaine maintenant. Génial. Mais pourquoi tu es un homme, Baby a toujours été une fille ?

Le concerné eut un léger rire.

- Tu n'as pas à me mentir, Dean.

- Je ne te mens pas. J'ai toujours pensé à toi en me disant que tu en étais une.

- J'ai été crée à partir de ton imagination. Tout ce que je suis, c'est ce que tu voulais que je sois.

Il bu enfin le verre qu'il avait devant lui d'un air indifférent, ne remarquant pas les yeux de Dean qui s'agrandissaient.

- A ce que je vois tu sembles avoir un truc pour les hommes aux cheveux bruns foncés et aux yeux bleus.

Le Winchester eut un air trop horrifié pour répondre tout de suite.

- Qu'est-ce que tu insinues par là ? lâcha t-il sous le choc.

Mais au moment où les yeux bleus qu'il reconnut enfin se tournèrent vers lui sans un mot, ce qui eut pour lui l'effet d'une décharge électrique, il entendit la voix de Sam interrompre cette scène avant que Dean ne fasse un malaise.

- On peut y aller ! Ca ne va pas te faire bizarre d'entrer dans un de tes… congénères ? l'interrogea le jeune frère en réfléchissant.

- Ca ira, j'ai Dean pour me soutenir, répondit-il vers l'aîné avec un sourire en coin, le chasseur toujours tétanisé sur place.

***

- Une menace ?

- On ne sait pas d'où il vient et tu l'invites chez nous ! insista Dean peu à l'aise.

Sam était occupé à installer des draps propres dans une des nombreuses chambres du bunker, tandis que son frère lui faisait la liste d'arguments contre la présence de la personnification de sa voiture sous leur toit.

- Je viens tout juste de lui apprendre à se brosser les dents, je ne pense pas qu'il puisse être si dangereux que cela. Et puis j'aurais pensé que tu serais le premier heureux avec l'impala devenue une personne, vu comment tu passes tes journées à l'astiquer, lui fit-il remarquer avec un sourire plein de sarcasmes.

- Oui, si c'était une femme, Sammy ! Pas un homme !

- Ca reste un homme auquel tu touches le capot depuis que tu sais tenir un pot de lustre, rajouta le cadet dans un rire, ce qui lui valut l'oreiller qu'il venait de préparer en pleine tête. Dans tout les cas il faut lui faire passer les tests avant de se coucher. Et même avec ça, on le surveillera. On étudiera les autres questions demain. N'oublie pas de tout ranger après t'être assuré qu'il soit clean.

- Parce que c'est à moi de le faire ?

- J'ai fait son lit, à toi de t'occuper de la suite !

- Et si ça se révèle être un démon qui veut ma peau ?

- Tes cris me réveilleront, ricana Sam en quittant la pièce, accompagné d'un typique 'bitch' de la part de son aîné.

- Jerk ! entendit ce dernier raisonner avant que les bruits de pas ne s'éloignent.

Dean se retrouva enfin seul un court instant. Il soupira, passant un instant sa main sur son visage. Cette situation le prenait décidément de court. Sa voiture maintenant dotée de deux jambes et un cœur qui bat était déjà dur à encaisser. Mais ces paroles et ces yeux bleus dont il ne pouvait indéniablement pas dire ne pas reconnaître… Il aurait bien besoin d'un autre verre en cet instant.

- B…

Non, il n'allait quand même pas appeler cet homme bébé ? Mais comment faire appel à lui, alors ? Par chance, ce fut le moment qu'il choisit pour arriver. Celui-ci avait abandonné sa veste mais portait toujours un t-shirt noir serré et des jeans qui l'étaient tout autant.

- Sam t'as laissé des affaires pour cette nuit et demain, lui indiqua Dean en lui montrant le petit tas de vêtements posé sur le bout du lit. Mais avant ça il faut que je vérifie que tu ne sois pas allergique au fer ou à l'eau bénite.

- Avec tout ce qu'il y avait dans mon coffre je ne pense pas que cela sera un problème.

- D'ailleurs, où est-ce que sont passés tout ce que… Non, tu sais quoi, je préfère ne pas savoir.

Baby fut pris d'un fou rire tandis qu'ils empruntaient le couloir en direction de la bibliothèque. Ils ne mirent pas longtemps à faire tout les tests. Le brun les passa un à un avec brio, sans broncher un instant sur sa chaise. Dean fut contraint d'avouer qu'il n'y avait aucune raison de le virer ce soir. Il était en train de lui appliquer un bandage sur la plaie qu'il venait de lui infliger comme dernière vérification lorsque l'histoire de son nom lui revint.

- Au fait, il va falloir que tu me donnes un prénom par lequel t'appeler. Je ne vais pas dire « Baby » à chaque fois que je veux m'adresser à toi.

- Quel est le problème avec Baby ? C'est toi qui m'as appelé comme ça je te rappelle ! s'indigna t-il avec une moue révoltée.

- Trouve autre chose, c'est tout. C'est trop…

- …Affectif ?

- Tu veux bien arrêter de finir mes phrases ?

Au moment où le chasseur retirait son bras, le jeune homme le lui rattrapa. Dean lui jeta un regard interrogatif, sans comprendre. Baby se leva de sa chaise, sans pour autant le lâcher ou remettre de l'espace entre eux.

- Qu'est-ce que tu fais !? paniqua le Winchester.

- Je ne suis pas là pour te mentir comme tu te mens à toi-même, Dean. Je partira lorsque tu n'auras plus besoin de moi. Mais je vois que ce n'est pas maintenant que ça va arriver…

- Comment ça !? s'étrangla Dean en tentant de se dégager de sa poigne, le brun continuant de se rapprocher.

- Dean, regarde moi. C'est tout ce que je te demande.

Le chasseur croisa enfin son regard. Ces yeux bleus océans l'enveloppèrent aussitôt. Est-ce que cet homme avait une sorte d'influence psychique sur lui ? Ce faisait-il manipuler ? Mais une petite voix au fond de lui, refoulée depuis de nombreuses années, aussi loin qu'il puisse s'en souvenir, tentait de lui dire que la raison en était toute autre.

Pendant un instant, il eut l'impression que ce n'était pas l'homme qu'il venait de rencontrer hier qu'il avait en face de lui. Mais quelqu'un qui l'apaisait. Quelqu'un avec qui il se sentait rassuré. Quelqu'un avec qui il sentait vouloir aller en avant. Quelqu'un dont la tension était similaire à celle de…

- Bonjour, Dean.

Ce dernier resta de marbre tandis que le nouveau venu découvrit face à lui cette scène à laquelle il ne s'attendait pas. Un inconnu tenait le bras nu de son protégé, et se tenait à une distance de lui que l'ange n'avait jamais eut le droit d'approcher de nouveau, faute « d'espace personnel ». Il n'était pas des plus doués dans les contacts humains, il le savait, mais l'observation et ce qu'il avait appris par les Winchester à travers les années semblèrent lui indiquer que ce genre de rapprochement précédait un contact humain. Les yeux de Castiel passèrent de l'un à l'autre, et Dean cru lire dans son regard ce qu'il semblait avoir interprété de la situation.

- Je vais vous laisser si vous êtes occupés, constata l'ange d'une voix neutre et ferme.

Dean fut soudain paniqué à l'idée que l'on imagine vouloir embrasser un homme. Baby avait juste joué avec ses pensées et son affection pour l'impala, rien de plus.

- Cas, c'est pas ce que tu…

- Je reviendrai te voir avec Sam demain.

- Mais…

- A demain, Dean.

Castiel n'attendit pas un instant de plus pour partir. Dean se retrouva à fixer le vide, ne comprenant pas son envie si soudaine de partir.

- Mais pourquoi…

Le Winchester fit repasser son regard sur Baby.

- Toi !

- Quoi, moi ? l'interrogea t-il avec son petit sourire qui n'attendit pas un instant pour revenir, exaspérant encore plus le blond.

- Arrête d'embrouiller tout le monde avec toutes tes conneries !

- Quelles conneries ?

- Tu sais très bien de quoi je parle ! Prends la chambre qu'on a généreusement accepté de te prêter et fous moi la paix !

Le brun sembla comprendre qu'il avait été trop loin. Son visage ne tarda pas à afficher un air désolé.

- Dean…

- Lâche moi !

Le chasseur s'engagea dans le couloir sans même jeter un regard derrière lui, à bout de nerfs devant toutes ces émotions contradictoires qu'il tentait de contenir.


Dernière édition par Clipse le Lun 18 Sep - 10:34, édité 3 fois
avatar
barjy
Cass-couilles et fière de l'être
Cass-couilles et fière de l'être
Féminin
Age : 50
Messages : 28745
Frère Préféré : dean castiel
Inscription : 04/01/2011

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Mar 5 Sep - 5:34
ah mais non mais frustration quoi ?
Elle est où la suite ?

gnééééééééééééé

tu auras compris que j'ai beaucoup aimé cette 1ere partie...

a très vite
avatar
Salieri
Capitaine du SS Sabriel
Capitaine du SS Sabriel
Féminin
Age : 27
Prénom : Amy
Messages : 9191
Frère Préféré : Sam Winchester
Inscription : 28/04/2015

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Mar 5 Sep - 10:35
J'avoue que ça, en OS... C'est cruel de le faire finir comme ça

______________________________________
"Everyone has the right to be stupid but some people are abusing the privilege"
avatar
Clipse
Eau Bénite
Eau Bénite
Féminin
Age : 19
Prénom : Andrea
Messages : 65
Frère Préféré : Dean ♥︎
Inscription : 09/10/2016
https://www.fanfiction.net/~clipse23

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Mar 5 Sep - 10:37
Ah non c'est pas la fin Salieri, y a 3 parties ahah. Je poste la suite la semaine prochaine ! (elles sont écrites déjà ^^) Merci pour vos lectures ahah!
avatar
Salieri
Capitaine du SS Sabriel
Capitaine du SS Sabriel
Féminin
Age : 27
Prénom : Amy
Messages : 9191
Frère Préféré : Sam Winchester
Inscription : 28/04/2015

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Mar 5 Sep - 10:38
Ah mince, j'avais pas vu "3 parties", j'ai pas les yeux en face des trous

______________________________________
"Everyone has the right to be stupid but some people are abusing the privilege"
avatar
Clipse
Eau Bénite
Eau Bénite
Féminin
Age : 19
Prénom : Andrea
Messages : 65
Frère Préféré : Dean ♥︎
Inscription : 09/10/2016
https://www.fanfiction.net/~clipse23

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Mar 5 Sep - 10:39
Je me permettrais pas de finir là-dessus quand même.. Juste le temps de quelques jours
avatar
Clipse
Eau Bénite
Eau Bénite
Féminin
Age : 19
Prénom : Andrea
Messages : 65
Frère Préféré : Dean ♥︎
Inscription : 09/10/2016
https://www.fanfiction.net/~clipse23

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Mar 12 Sep - 0:32
Suite et fin la semaine prochaine.. ou avant si je prends le temps de corriger plus tôt ^^

Partie 2 - The one where you will want to hug Castiel



- Qu'est-ce qu'il y a, petit frère ? Tu sembles encore plus à côté de la plaque que d'habitude.

Castiel était attablé à l'habituel comptoir qu'il avait pris comme lieu de rencontre à chaque fois qu'il voyait Gabriel. Il fixait le bas du bar sans un mot, puis avala son verre d'une traite.

- Si tu te tentes à boire quelque chose avec les papilles de ce vaisseau, c'est que l'apocalypse doit être proche, constata l'archange en s'asseyant lui aussi.

- J'étais venu voir Dean un peu plus tôt dans la soirée pour lui donner les dernières informations que j'ai obtenu et…

Il fit une pause en ressassant les évènements dans son esprit, n'arborant strictement aucune expression.

- Et ? Ne me laisse pas sans le dénouement final !

- Il semblait… occupé, avec un autre homme.

- Le petit Dean-o aurait fracassé son placard en brûlant les étapes ?

- Non, ils n'avaient rien entrepris de ce genre, précisa le brun. Mais ils semblaient… Proches.

Gabriel mâchouilla un instant le bonbon au caramel qu'il venait de sortir de sa poche, observant la mine de son frère. Il voyait très bien que ça n'allait pas si bien que ça.

- Les apparences sont parfois trompeuses, Cassie.

- Qu'est-ce que tu veux dire par là ?

- Retournes y et donne une chance à ton homo sapiens, lui suggéra t-il dans un bruit de succion. Tu vas peut-être être surpris.

La demande étonna Castiel. Le blond avait l'air beaucoup trop sûr de lui.

- Gabriel… Est-ce que tu as à voir avec quoi que ce soit ?

- Tu n'as pas vu l'heure ? s'exclama ce dernier en regardant son poignet vide d'un geste théâtral. Je crois que je vais…

- Gabriel ! insista l'ange d'un ton grave, comprenant que son frère y était pour quelque chose.

- Contente toi d'y aller, Mr Déprime.

- Ga…

Mais celui-ci était déjà parti bien loin pour la soirée.

***

Dean maugréa dans son sommeil en entendant son réveil qui tentait désespérément de le faire se lever. Il poussa un grognement de soulagement quand il réussit enfin à assener un coup à l'appareil déjà bien en mauvais état. Il n'avait strictement aucune envie d'affronter la journée qui suivrait. Quelque chose se forma au creux de son ventre quand les évènements de la veille refirent surface, lui rappelant d'où venait ce sentiment désagréable qu'il avait. Baby l'avait manipulé. Oui, c'était ça. Dean s'en souvenait très bien. Pourtant… Il n'arrivait étrangement pas à déceler autre chose que de la sincérité dans ses grands yeux bleus.

Le chasseur grinça des dents. Non, ne pas penser à ce regard qui l'avait transpercé de toute part. Il était trop attaché à sa voiture pour qu'un lien amical ne se crée pas entre eux. Il ne faisait qu'un transfert de l'un à l'autre. Rien de plus. Et pour la ressemblance de ce bleu si profond avec celui d'une quelconque autre personne… Ce n'était que du pur hasard.

Il ne restait que le problème de ce que Castiel avait cru voir. Cela le dérangeait plus qu'autre chose. Mais il aurait bien l'occasion de se retrouver seul à seul avec lui et de lui expliquer la situation. Le plus rapidement possible, il espérait.

Le Winchester se leva paresseusement du lit. Aujourd'hui était un autre jour. Ou du moins, l'espérait-il. Il tenta de se vider l'esprit et prit une douche rapide avant de s'habiller pour aller déjeuner.

Baby était déjà calmement assis sur une chaise devant la table de la cuisine, la tête posée sur ses bras croisés, l'air songeur. Il avait devant lui une tasse de café encore fumante que Sam lui avait probablement préparé. Dean traversa la pièce sans un mot pour aller se servir. Il était de dos quand l'ancienne Impala prit enfin la parole.

- Tu peux m'appeler Jack.

Le blond se tourna, intrigué.

- Pardon ?

Le jeune homme releva la tête.

- Si tu ne veux pas dire Baby… Tu n'as qu'à m'appeler Jack. C'était le nom de mon second propriétaire… J'ai toujours trouvé que ça sonnait bien.

Il l'observait avec une mine navrée et attristée. Il semblait presque innocent en cet instant. Et Dean se maudit intérieurement, mais il ne se voyait pas ne pas pardonner à Baby quelque chose. Pas avec cet air si désolé. Il acquiesça doucement de la tête pour montrer sa décision.

- J'ai loupé quelque chose ? interrogea Sam en entrant dans la pièce, ses cheveux humides gouttant sur le sol.

- Seulement la serviette que tu vas te dépêcher d'aller chercher pour me nettoyer tout ça avant que je ne te coupe ta crinière, l'averti son frère en jetant un dernier regard furtif à Baby.

Sam prit un air exaspéré avant de prendre un torchon dans un placard.

- Je me couperai les cheveux le jour où tu arrêteras de repasser mes vêtements avec de la bière, je te l'ai déjà dit.

L'aîné n'eut pas le temps de contre-argumenter qu'un bruissement d'ailes se fit entendre.

- Bonjour, Sam, entama la voix grave de Castiel. Dean.

Son salut avait été bref et il ne mit que peu de temps à remarquer la présence inconnue dans la pièce.

- Baby, se présenta celui-ci en s'avançant pour lui tendre la main, accompagné de son habituel sourire qui réapparut enfin.

L'ange observa un instant la poignée de main tendue sans rien y faire. Il pencha ensuite doucement la tête vers le côté pour analyser l'homme qu'il avait en face de lui.

- Tu es entouré d'un puissant charme, affirma t-il dans son constat immédiat. Ton vaisseau n'existait pas il y a moins de vingt-quatre heures. Tes cellules sont trop récentes pour cela.

- C'est ma voiture, lâcha Dean sans broncher.

- Oui, j'appartiens à Dean, eut besoin de préciser Baby, ce qui lui valut un regard noir du concerné.

Castiel passa un instant son regard sur eux deux, droit comme un piquet, l'expression indéchiffrable.

- Quand est-ce arrivé ? finit-il par demander, intrigué.

- Hier matin, raconta le cadet. On rentrait d'une chasse qui nous a pris toute la nuit, et on l'a retrouvé là où on l'avait… garé.

- Vous l'avez testé ?

- Rien à signaler là-dessus, lui apprit Dean en baissant légèrement les yeux.

- C'est plutôt… Inattendu, je vous l'avoue, conclua enfin l'ange.

- Le sentiment est partagé ici.

- Tu me sembles avoir plutôt bien géré la situation.

Il crut mal entendre. *Depuis quand Cas sait faire des sous-entendus !?* s'indigna le Winchester en comprenant le double-sens qu'on venait de lui exposer. Et surtout, pourquoi revenait-il sur cela ?

- Si je suis venue c'est pour vous faire un rapport sur mes récentes observations.

Castiel s'arrêta, fixant le nouveau venu.

- Tu peux continuer, c'est pas moi qui risque de balancer des infos au premier venu sur des larbins du paradis qui se la jouent conquistadors chez nous.

Mais Sam et Dean furent du même avis que le brun, et obligèrent Baby à quitter la pièce pour recevoir les récentes informations dont ils avaient besoin.

Après l'échange, Sam se dirigea vers la bibliothèque pour démarrer les recherches sur les évènements de la veille. Mais l'ange ne disparut pas tout de suite. A la place, il se tourna vers l'aîné avec un air critique.

- Méfie toi de lui, Dean.

Celui-ci le regarda avec importance.

- Tu as repéré quelque chose de dangereux chez lui ? Tes spider-sens se sont activés ?

- Mes…

Castiel comprit au visage de Dean qu'il était question d'une référence qui lui échappait, et n'insista pas.

- Rien ne m'indique qu'il cache une menace potentielle, malgré le manque de respect qu'il a face à un ange. Mais ta présence m'a déjà acclimaté à ce genre de comportement.

- Du manque de respect envers toi, le chérubin ? l'interrogea t-il dans un sourire. Je n'oserai pas.

Son ami ne releva pas, préoccupé.

- C'est juste que tu ne sais pas qui te l'as envoyé et pourquoi.

Castiel resta pensif un instant, puis sembla comme chasser une idée de sa tête, reprenant.

- C'est donc pour cela que tu devrais rester sur tes gardes avant de… devenir trop proche.

- Qu… Quoi ?

- Je ne te recommanderai pas un coït imminent avec lui, lâcha le séraphin d'un ton neutre.

Dean s'étrangla.

- Il a jamais été question de coït ! se défendit-il.

- Vraiment ? l'interrogea Castiel, peu convaincu.

- A aucun moment ! rétorqua le chasseur.

- Vous sembliez particulièrement proches hier soir pourtant…

- C'est un homme, pas une femme !

- Quelle est la différence ?

- Je dois te faire un cours d'anatomie, Cas ? soupira le Winchester.

- Je comprends la différence des deux genres, mais je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas être proche d'un homme.

- Parce que je ne suis comme ça qu'avec les femmes !

- Cela veut dire que tu ne nous considères pas comme proches ? questionna t-il en plissant des yeux, la tête sur le côté, semblant analyser ses paroles.

- Non, c'est… C'est pas ce que je veux dire ! tenta de rattraper Dean comme il pouvait, se perdant dans ses propos.

- Pourtant c'est ce que tu insinues.

- Proches… intimement je veux dire, expliqua t-il en passant sa main sur son visage.

- Pratiquant le coït ensemble ?

- C'est ça, acquiesça t-il finalement, désespéré. Nous deux on se contente juste de combattre tout ce qui se trouve sur notre passage. De compter l'un sur l'autre le plus possible. De se soutenir les yeux fermés quand il le faut. Et quelques rares fois de passer du bon temps ensemble entre deux chasses quand on en a l'occasion… Je ne sais pas si tu te souviens de ton expérience au strip club, se remémora Dean avec un mince sourire qui fit son apparition.

- Et ce n'est pas une relation intime ?

- Non Cas, c'est pas une relation amoureuse. Tu vois la différence maintenant ?

- Mais je croyais qu'une relation amoureuse rendait les gens heureux ?

- C'est le cas, oui, la plupart du temps.

- Alors pourquoi ne veux-tu pas être heureux, Dean ?

La phrase toucha là où il fallait. C'est comme si une vitre qui le séparait de la réalité se brisa enfin. Tant d'années à regarder les hommes dans la rue, et se dire qu'il les trouvait juste élégants. Tant d'années à regarder les sites porno comme Busty Asian Beauties cent pour cent féminin car autrement le partenaire de la belle fille pour qui il avait cliqué l'intriguait. Tant d'années à refouler un désir et des questions qui lui faisaient peur. Et tant d'années passées près d'un ange aux yeux bleus qui lui inspirait des sentiments forts et enfouis qui…

Mais cette dernière pensée lui fit l'effet d'un choc électrique. Penser à cela devant le regard intense de l'homme en question le mit face à une vérité criante. Une vérité qui réveilla en lui une profonde envie de fuite maintenant qu'elle était exposée. Il n'était pas prêt à se confronter à ça sans que cela vienne de lui-même. Encore moins alors que cette barrière en lui venait de se briser si rapidement. Tout allait beaucoup trop vite. C'est ainsi que Dean paniqua.

- Je n'ai pas le temps pour des conneries pareilles, je n'aurai jamais ce genre de relation avec toi ! Alors c'est pas la peine de me faire perdre mon temps pour balancer des choses aussi ridicules, jeta t-il sans même réfléchir, regrettant instantanément ses paroles devant le regard heurté de Castiel, qui perdit enfin la stoïcité qu'il avait abordé tout le long de la conversation. Et ma relation avec Jack… enfin mon impala, ne te concerne pas !

L'ange ne s'était pas attendu à de tels paroles, au vu de sa bouche qui s'ouvrit sans un mot. Dean aurait presque pu entendre quelque chose se briser en lui devant le voile qui passa dans ses yeux. Son regard était un livre ouvert en cet instant. Il y vit les conséquences de ses propres paroles, exposées à lui comme un reflet de sa lâcheté.

Le visage de Castiel se referma tout à coup, rappelant au Winchester le mur qu'il avait lui-même l'habitude de prendre pour cacher aux autres ce qu'il ressentait. Mais ce n'était pas dans les habitudes du brun. Sa neutralité reflétait toujours un manque de réaction, pas une dissimulation quelconque. En ce moment il ressemblait plus que jamais à l'ange qui suivait à la lettre les commandements du paradis lorsqu'ils s'étaient rencontrés pour la toute première fois. Dean eut tout à coup peur de perdre cette connexion qu'ils avaient depuis tant de temps, uniquement à cause de ses stupides conflits intérieurs.

- Cas, je voulais pas…

- Tu as pourtant été clair, Dean, le coupa t-il froidement. Je suis désolé d'avoir posé des questions qui ont pu te mettre dans l'embarras. Cela n'arrivera plus.

- Cas…

- Au revoir, Dean.

Et c'est sur ces paroles que Castiel reparti dans un battement d'ailes, laissant seul un Dean rempli de regrets face à ces peurs.

***

- Ca va devenir récurrent de te retrouver ici en train de t'enfiler la moitié du bar ?

Castiel ne répondit à Gabriel qu'après avoir fini deux verres de plus.

- La prochaine fois tu réfléchiras deux fois avant de te mêler de ce qui ne te regarde pas.

- Tu insinues que j'ai fait quelque chose qu'il ne fallait pas, moi ? s'indigna le blond sans cacher son mince sourire coupable.

- Dean m'a clairement fait comprendre que l'idée d'être plus proche de moi ne lui est pas supportable. Au vu de sa réaction, je me demande s'il est encore bon de montrer ma préoccupation envers lui.

- Attends de v…

- Et il ne souhaite pas que j'interfère dans sa relation avec Baby. Je pense que le message est on ne peut plus clair. Il est peut-être temps que je m'investisse pleinement dans ces guerres d'anges plutôt que me contenter d'observer. Si ce n'est rassembler moi-même une armée et…

- Laisse-moi donner une bonne leçon à cet abruti de Mr Muscles avant pour avoir osé te sortir tout ça !

L'ange soupira, se tournant vers son frère.

- Gabriel, on en est arrivé là justement à cause de tes tours. En quoi croyais-tu que rendre sa voiture humaine m'aiderait ?

Il fronça les sourcils, frappé par une idée.

- C'est ce que tu voulais ? Que je m'éloigne de lui pour combattre Metatron ?

- Oh là, on se calme avec les concluions hâtives ! se dépêcha de rattraper l'archange en levant les mains. Je n'ai fait que transformer son tas de ferraille en un objet de fantasme qui te ressemble ! Je ne pensais pas que ton Dean serait assez stupide pour choisir ma sous-version de toi…

- Tu… Tu l'as vraiment fait me ressembler ? s'exclama le brun sans s'y attendre.

- Tu n'as pas remarqué qu'il a les mêmes yeux que ton vaisseau ? Et les cheveux, alors ? Pour le reste, je lui ai juste ajouté un côté charmeur et laissé faire l'attachement étrange que peut avoir un humain avec sa bagnole, ce que d'ailleurs il faudra m'expliquer un jour. Les sucreries je comprends, les strip-clubs aussi, mais ça ? Et je ne vais pas nier le fait qu'ils n'ont pas aussi très largement raison sur…

Mais Castiel était perdu trop loin dans ses pensées pour écouter la liste de Gabriel, songeant au lien profond qu'il venait peut-être de perdre…


Dernière édition par Clipse le Lun 18 Sep - 10:39, édité 2 fois
avatar
Salieri
Capitaine du SS Sabriel
Capitaine du SS Sabriel
Féminin
Age : 27
Prénom : Amy
Messages : 9191
Frère Préféré : Sam Winchester
Inscription : 28/04/2015

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Mer 13 Sep - 10:02
T'es sérieuse de t'arrêter juste avant l'intervention de Gabriel????

La suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite!!!! S'il te plait

______________________________________
"Everyone has the right to be stupid but some people are abusing the privilege"
avatar
Clipse
Eau Bénite
Eau Bénite
Féminin
Age : 19
Prénom : Andrea
Messages : 65
Frère Préféré : Dean ♥︎
Inscription : 09/10/2016
https://www.fanfiction.net/~clipse23

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Ven 15 Sep - 16:13
Ahahah il a eu deux interventions au lieu d'une dans ce chapitre en plus ! =p De base je devais terminer la partie une scène avant carrément, mais j'ai trouvé ça trop court xD

J'ai des amis tout le weekend chez moi (enfin j'ai dit weekend mais ils ont compris samedi-vendredi prochain hum... XD), donc on va voir si j'arrive à recopier ça dans la journée avant leur arrivée, pour poster ça lundi ! (sinon.. ça va être compromis )
avatar
barjy
Cass-couilles et fière de l'être
Cass-couilles et fière de l'être
Féminin
Age : 50
Messages : 28745
Frère Préféré : dean castiel
Inscription : 04/01/2011

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Ven 15 Sep - 19:53
purée, c'est frustrant comme pas permis de ne pas avoir la suite
et parfois vraiment Gabriel devrait faire un peu attention à ce qu'il fait (et la manière)
a bien vouloir, il fait parfois pis que mieux mais bon, faut dire que c'est Dean
avatar
Clipse
Eau Bénite
Eau Bénite
Féminin
Age : 19
Prénom : Andrea
Messages : 65
Frère Préféré : Dean ♥︎
Inscription : 09/10/2016
https://www.fanfiction.net/~clipse23

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Lun 18 Sep - 10:28
Au revoir la frustration, voici la fin ! =p

Partie 3 - The one with the thank you

Sam et Dean venaient de passer la matinée à faire des recherches sur la potentielle origine de la transformation de Baby, au grand bonheur de l'aîné au vu de sa passion pour les recherches. De nombreuses formules en ressortir pour transformer un être déjà vivant en humain, mais rien d'assez puissant pour donner la vie, même temporairement. La boule au ventre que traînait le blond n'aidait pas dans leur avancement quasi inexistant.

- Tu vas bien ? finit par demander le jeune frère en voyant Dean tourner les pages d'un gros grimoire d'un air absent.

Aucune réponse.

- Dean !

- Quoi ? répondit enfin le concerné, déconnecté.

- Quelque chose ne va pas ? Tu es comme ça depuis ce matin, s'inquiéta t-il.

- Oh, sembla réaliser le chasseur. Non, je… J'ai juste dû manger quelque chose de pas frais ce midi.

- Tu n'as pas touché à ton assiette. C'est à partir de ce moment là où j'ai commencé à me poser des questions…

- Lâche l'affaire, trancha le Winchester d'un ton sec, montrant qu'il n'y avait pas de détour possible.

Le cadet ne renonça pas pour autant.

-Est-ce que c'est à cause de Castiel ? Parce que lui aussi quand il nous faisait son rapport semblait…

- Je t'ai dit de lâcher l'affaire, répéta t-il en fermant un instant les yeux, tentant de se calmer.

- D'accord, d'accord, céda Sam en tentant de faire baisser la tension entre eux tandis que l'aîné se levait de sa chaise.

Il rajouta plus doucement :

- Mais si tu veux parler… Tu sais que je suis là.

L'autre homme lui jeta un dernier coup d'oeil avant de s'enfoncer dans le couloir, acquiesçant malgré tout de la tête.

- Je sais que je peux compter sur toi, Sammy.

Sa première idée fut d'aller se passer de l'eau sur le visage pour se rafraîchir un peu les idées. Mais alors qu'il parcourait le bunker pour atteindre la salle de bain, une musique qu'il entendit de plus en plus distinctement ne lui échappa pas. Plus il s'en rapprocha, plus les portes finirent par en vibrer. Et Dean ne risquait pas de passer à côté de la douce mélodie de Ramble On de Led Zeppelin.

Le blond se fraya un chemin jusqu'au son. Il ne tarda pas à se retrouver devant la porte entrouverte de la chambre de Baby. Le chasseur allait faire demi-tour, mais le brun avait dû le voir arriver.

- Tu peux entrer si tu veux, Dean.

Celui-ci, probablement poussé par le doux son de Zeppelin, poussa la porte pour pénétrer dans la pièce.

Baby était allongé sur le lit, les yeux fermés, ne faisant rien d'autre que de se laisser transporter par la musique. Il ne semblait pas disposé à faire le moindre geste, et Dean décida donc de lui aussi fermer ses paupières, rien qu'un instant. Il se laissa rapidement envoûter par la mélodie. Ils restèrent ainsi plusieurs minutes à écouter ensemble les notes qui les transcendaient. Ou peut-être cela faisait quelques dizaines de minutes. Le chasseur ne savait plus. Il avait perdu toute notion du temps face aux si beaux morceaux qu'il écoutait grâce à Baby… Une fois de plus. Personne ne pourrait jamais lui enlever les premières notes de ses artistes préférés écoutés avec son père dans son impala. Ces souvenirs n'avaient pas de prix. Et la chevrolet avait toujours une place indéniable dedans, sentimentalement parlant.

Le brun se décida enfin à bouger tandis que Kansas prenait la relève. Il se mit sur ses pieds, et sourit au nouvel arrivant.

- Tu croyais qu'après autant d'années à jouer en boucle tes cassettes je n'apprécierais pas les mêmes musiques que toi ?

- Ça aurait pu finir par te taper sur le système, commenta le blond.

- Ça aurait été un blasphème, voyons, soutint-il résolu.

Baby eut un léger rire doux.

- Mais je me dis… Tu préfères peut-être ça, non ?

Il appuya sur la télécommande qu'il avait dans sa poche. I will always love you commença à se faire entendre avec ses notes plus douces et romantiques.

- Moi, aimer de la musique à l'eau de rose ? ricana le Winchester. Tu ne me connais pas si bien que tu le prétends !

Mais Baby ne l'entendit pas sur ce ton. Il se rapprocha doucement, marchant à travers la pièce.

- Je t'ai dit de ne pas me mentir, Dean. Je sais ce que tu aimes réellement.

Quelques pas de plus.

- Tu ne peux rien me cacher…

De nouveau, le jeune homme entra dans son espace personnel. Mais cette fois-ci, il s'arrêta net dès l'instant où il y fut entré, se contentant de le fixer. C'est comme s'il laissait à Dean un choix. Le choix d'arrêter de se cacher ce qu'il aime et de suivre son cœur plutôt que son esprit, ou celui de continuer à rester caché et de se contenter de ce qu'il ose affronter au dépend de son bonheur.

Dean le savait, à un moment ou à un autre il serait temps de faire face à ses démons intérieurs. Et la question primordiale s'installait : combien de temps encore allait-il rester dans le déni ? Uniquement le fait de penser à tout cela venait de briser de nombreuses barrières mentales qu'il s'était fixé. Ces derniers jours ne le lui avaient que trop bien rappelé. Il savait qu'il n'y avait plus de retour arrière possible, que ces interrogations ne partiront plus avant d'y avoir murement réfléchi et trouvé des réponses. Il serait maintenant difficile d'ignorer tout cela en permanence. Un seul choix s'offrait donc à lui en cet instant : affronter tout de suite ses appréhensions, ou tenter d'enterrer de nouveau toute cette histoire.

Après tout, il avait confiance en Baby. Et il savait que quoi que le chasseur décidait ou ferait, rien ne sortirait jamais de cette pièce. Plus important encore… Il ne serait pas jugé.

C'est ainsi que Dean prit son courage à deux mains, ravala ses inquiétudes, et s'avança lentement. Le brun l'enveloppa ainsi de ses deux grands yeux bleus, se rapprochant à son tour. Ce regard lui donna une confiance sans nom. Il semblait l'avoir attendu depuis toujours. Cette couleur qu'il voulait voir à tout jamais devant lui. C'est ainsi que lorsqu'il ferma les yeux, ne lui laissant que la vision de cet homme nouveau, que Dean comprit.

Il sentit le frôlement des douces lèvres de Baby sur les siennes quand il le prit par les épaules, s'obligeant à reculer. Il baissa légèrement la tête, fermant les yeux comme pour se donner la force d'enfin prononcer ses paroles.

- Si tu sais ce que j'aime, tu sais que je ne peux pas faire ça avec n'importe qui…

Il soupira.

- Je suis désolé, Jack.

Dean sentit une main se poser sur la sienne, qui reposait encore sur les épaules de l'autre homme.

- Je ne vois pas en quoi tu t'excuses, Dean.

Ce dernier releva les yeux vers lui. Baby arborait un de ses typiques sourires charmeur. Mais quelque chose en plus était présent. De la fierté.

- Vas-y. Sors de ce bunker, et appelle le. Ne renonce pas au bonheur sans y avoir goûté. Ce serait bête de t'en priver juste pour quelques mois de plus à retourner les mêmes questions dans ta tête. Concentre toi sur ce que tu veux, pas sur ce que tu penses que les autres vont y voir.

Il réfléchit.

- Je suis un peu la voix de ta conscience après tout. Et on écoute toujours son Jiminy Cricket, sinon on se fait attraper par les méchants, rajouta le brun dans un clin d'œil.

Dean ne dit rien, se contentant d'acquiescer de la tête et de finalement commencer à s'éloigner. Il venait de faire le vide dans sa tête grâce aux paroles de son ami. A présent, il devait juste saisir la chance que lui offrait la vie avant qu'il ne soit trop tard… Si ça ne l'était pas déjà.

Le chasseur traversa le bunker en toute hâte. Il ne réfléchissait plus. Avancer. Se faire pardonner. Tenter de rattraper les choses. C'est tout ce qui comptait. Il ne remarqua même pas Sam et son regard interrogatif qui le vit passer comme une flèche.

Dean sortit enfin à l'air libre. Il s'arrêta à quelques mètres de l'entrée du bunker, laissant le paysage nocturne envelopper sa vue. Il leva les yeux au ciel, observant la voûte étoilée. Il était prêt.

Il prit une bouffée d'air frais, et se lança.

- Cas, tu m'entends ?

Pas de réponse.

- Cas, je suis tellement désolé pour tout ce que j'ai pu te dire, commença t-il, désespéré. Je suis un idiot, rien de plus. Je ne pensais pas un seul instant tout ce que j'ai pu dire. J'avais juste peur. Peur d'affronter ce que je peux ressentir. J'aurais dû suivre mes sentiments depuis le début, ça nous aurait épargné pas mal de mauvais moments. Et plus important encore… On en aurait crée de nouveaux. Juste toi et moi.

Un silence pesant s'installa.

- J'espère que tu as compris ce que j'essayais de te dire, parce que pour une deuxième déclaration, tu peux toujours c…

Il n'eut pas le temps de finir que les feuilles se soulevèrent près de lui pour laisser apparaître un trench-coat marron.

- C'est vrai ? l'interrogea Castiel, indécis, son visage trahissant malgré tout un air de surprise. Tu penses tout ce que tu viens de dire ?

Pour toute réponse, le Winchester enleva la distance qui les séparait et fit ce qui aurait dû être fait depuis très longtemps. Mais mieux valait tard que jamais, se dit-il.

Dean posa ses lèvres sur celles de Castiel. Le brun se crispa dans un premier temps, s'attendant probablement à tout sauf à ça. Mais il ne tarda pas à se détendre et se laisser aller. La sensation d'embrasser un homme était certes différente, mais elle sembla tellement naturelle au chasseur. Et tellement juste sous la sensation de l'ange face à lui. Le baiser avait été chaste et court. Dean recula sa tête un instant, pour admirer les grands yeux bleus qui s'ouvrirent face à lui. Oui. Là, tout était parfait. Tout collait. C'était parfaitement ce qu'il voulait, trait pour trait. Là où il devait être.

- Et Baby ? demanda Castiel malgré tout.

- Rien ne s'est passé. Il m'a juste fait comprendre où ma place était.

L'ange pencha la tête sur le côté, prêt pour une nouvelle question. Le Winchester l'anticipa.

- Avec toi. Ça l'a toujours été, Cas. Et maintenant qu'on m'a assez secoué pour que je le réalise enfin, je ne l'oublierai jamais.

Il passa sa main derrière son cou, légèrement inquiet.

- J'espère juste ne pas avoir mal interprété tes paroles de l'autre jour.

Castiel lui répondit de la même façon que lui quelques instants plus tôt. Le baiser fut plus long et rigoureux que le précédent. Chacun commença à bouger ses lèvres contre l'autre, se laissant enivrer par le goût de celui qu'il avait en face de lui. Celles du brun étaient chaudes et douces. Dean aurait voulu passer toute une vie à les embrasser. L'attente n'avait rendu le moment qu'encore meilleur. Il n'aurait pas cru que cela pouvait être meilleur avant que l'ange ne passe sa langue sur les lèvres du Winchester. Celui-ci ouvrit sa bouche dans un soupir tandis qu'il sentit la langue humide commencer à l'explorer. Elle ne tarda pas à trouver sa compagne, et furent toutes les deux prisent dans un ballet lent et passionné.

Quand l'ange s'écarta de nouveau pour parler, le front contre le sien, ils étaient tout les deux pantelants. Leurs respirations se mêlaient.

- J'espère m'être fait comprendre, moi aussi. Mais cela ne me dérange pas de le répéter.

***

Dean et Castiel rentrèrent tout les deux dans le bunker quand ils furent enfin capables de se lâcher. Le chasseur tenait fermement la main de son ange, sachant qu'il risquait probablement de croiser Sam. Il savait que si ce n'était pas fait maintenant, il n'oserait rien dire avant qu'ils soient découvert plus tard en pleine séance de baisers… ou d'autres choses dont la simple pensée firent chavirer son esprit un instant. Les paroles de Baby étaient assez fraîches dans sa tête pour qu'il les garde en tête, lui montrant qu'il était nécessaire de faire cela. Et la présence du brun lui insufflait un courage dont il ne se serait jamais cru capable, il y a quelques heures encore. Mais ils n'eurent pas besoin de le chercher très longtemps que le benjamin arriva en courant, à bout de souffle.

- Vous avez vu Baby ? Je n'arrive plus à le trouver !

Un brin de panique traversa l'aîné des Winchester.

- Vérifie les archives et le donjon. Cas, les chambres. Je m'occupe du reste.

Il s'engagea sans attendre dans les recoins du bunker. Sa recherche fut vaine pendant un bon quart d'heure, jusqu'à ce qu'une idée ne le frappe. Il traversa quelques couloirs pour débarquer dans le vaste garage des Hommes de Lettres.

A sa place habituelle, reposait la belle impala noire. Comme si elle n'avait jamais bougé, et que ces derniers jours n'avaient été qu'une illusion. Mais les doigts qui se mêlèrent aux siens lui rappelèrent ce qu'il avait gagné.

- Le sort se serait subtilement annulé ? demanda la voix de l'ange.

« Je partirai lorsque tu n'auras plus besoin de moi… »

- Je pense qu'il a simplement rempli sa mission, sourit Dean.

- Il est déjà parti ? s'exclama Sam, déboulant derrière eux. Ça pour être une surprise… Contrairement à certaines choses, je ne m'y attendais pas.

Quand Dean se retourna, il vit tout de suite le grand sourire de son frère qui était occupé à observer leurs mains entremêlées.

- Il aura fallu attendre que ta voiture devienne humaine pour que tu t'en rendes compte ! Finalement le plan de Gabriel n'était pas une si mauvaise idée…

- Tu savais ? fit Castiel en fronçant les sourcils.

- A vrai dire, je lui ai peut-être demandé d'essayer de faire bouger les choses…

- Mais comment cela se fait-il que vous êtes en conta…

- Cette enflure est en vie !? s'exclama Dean. Et tu as collaboré avec ce type ? Comment tu as pu en arriver là ?

- Avant d'aborder un sujet qui va te donner des mois de cauchemars, est-ce qu'on peut s'attarder sur toi et Castiel ?

- Oh, euh…

Dean sentit la main de l'ange serrer encore plus fort la sienne.

- Cas et moi… On a décidé de… franchir le pas. Donc on est… enfin… Tu vois…

Sam hocha la tête d'un air satisfait. Son aîné le regarda d'un air étonné.

- C'était si évident que ça ? Il n'y a que moi qui ai rien vu ?

- Avec Charlie on a parié sur le nombre d'années qu'il te restait avant d'enfin arrêter de te voiler la face. Je vais lui devoir une sacrée somme, là.

- Charlie savait !?

- Tout le monde savait. Mais l'important c'est que toi, tu le saches maintenant.

Le chasseur acquiesça malgré tout, reconnaissant.

- Merci, Sammy. C'est très important pour moi que tu acceptes ça.

- Comment n'aurais-je pas pu l'accepter ? affirma t-il en souriant à Castiel, qui le lui rendit sans attendre. Tu n'aurais pas pu tomber sur mieux pour toi.

L'ange et son chasseur échangèrent un regard. Sam fit quelques pas vers la porte, comprenant que c'était pour lui le moment de s'éclipser.

- En tout cas passez une bonne nuit, les tourtereaux. Et évitez de me réveiller pendant que vous refaites connaissance, j'ai mes limites dans votre acceptation.

Le Winchester devint rouge pivoine tandis que son cadet s'en allait en ricanant.

- Tu viens ? l'interrogea doucement le brun, faisant lui aussi deux pas en direction de la sortie.

L'autre homme le tira vers lui pour lui voler un baiser. Oui, il était prêt à vivre pleinement ce bonheur inattendu.

- J'arrive tout de suite.

Et tandis que Castiel s'en allait le premier, Dean s'arrêta un instant près de l'Impala, et murmura :

- Merci… Baby.
avatar
Salieri
Capitaine du SS Sabriel
Capitaine du SS Sabriel
Féminin
Age : 27
Prénom : Amy
Messages : 9191
Frère Préféré : Sam Winchester
Inscription : 28/04/2015

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Lun 18 Sep - 10:56
- Cette enflure est en vie !? s'exclama Dean. Et tu as collaboré avec ce type ? Comment tu as pu en arriver là ?

- Avant d'aborder un sujet qui va te donner des mois de cauchemars, est-ce qu'on peut s'attarder sur toi et Castiel ?

sabriel

______________________________________
"Everyone has the right to be stupid but some people are abusing the privilege"
avatar
barjy
Cass-couilles et fière de l'être
Cass-couilles et fière de l'être
Féminin
Age : 50
Messages : 28745
Frère Préféré : dean castiel
Inscription : 04/01/2011

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Lun 18 Sep - 10:58
le seul truc que j'ai refusé de relever dans ce chapitre.... XDDDD

sinon je l'ai trouvé tout mimi ce final, le truc qui fout de bonne humeur

merci
avatar
Salieri
Capitaine du SS Sabriel
Capitaine du SS Sabriel
Féminin
Age : 27
Prénom : Amy
Messages : 9191
Frère Préféré : Sam Winchester
Inscription : 28/04/2015

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Lun 18 Sep - 11:00
Oui, c'était super chou

Même si je regrette un peu que Gabriel ne soit pas venu botter l'arrière-train de Dean

______________________________________
"Everyone has the right to be stupid but some people are abusing the privilege"
avatar
Clipse
Eau Bénite
Eau Bénite
Féminin
Age : 19
Prénom : Andrea
Messages : 65
Frère Préféré : Dean ♥︎
Inscription : 09/10/2016
https://www.fanfiction.net/~clipse23

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Lun 18 Sep - 11:07
Merci <3

Je savais que t'allais aimer Salieri... XD Quand j'ai vu l'idée d'une collaboration j'ai pas pu m'en empêcher pour le sous-entendu plus que clair, c'était trop tentant mdr !

Ahah pour Gabriel ça aurait pu être une idée oui  
avatar
Clipse
Eau Bénite
Eau Bénite
Féminin
Age : 19
Prénom : Andrea
Messages : 65
Frère Préféré : Dean ♥︎
Inscription : 09/10/2016
https://www.fanfiction.net/~clipse23

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Ven 17 Nov - 19:59
Mon premier travail sur la saison 13 ! J'espère pouvoir écrire sur Jack dès qu'un épisode me donnera une idée ! (j'avais commencé quelque chose dès le 13x01, qui parlait Destiel en plus, mais le résultat me convenait pas, j'ai mis de côté ^^)

Good to have you back, Cas

One-Shot
Saison 13 de Supernatural (Jusqu'au 13x06)
~
Synopsis
Parce que Dean avait besoin d'une victoire, et qu'il ne souhaite pas la reperdre...

Bonne lecture ♪

Dean ouvrit la porte du frigo pour attraper une bière. Ce fut son intention première, en tout cas. Il se retrouva là, penché en avant vers les étagères du bas, une main sur chaque côté de la machine ouverte face à lui. Baissant un instant les yeux dans un soupir.

Il avait eu sa victoire.

On lui avait rendu Castiel.

Alors pourquoi avait-il fallu que ce court instant de bonheur soit gâché par le départ d'un nephilim surpuissant, courant maintenant seul dans la nature ?

Il n'arrivait pas à se stabiliser sur une seule émotion. Il savait que s'il se concentrait sur ce nouveau danger, s'il l'assimilait totalement, il risquait de revenir à l'état dans lequel il était encore quelques jours plus tôt.

De l'autre côté, il se surprenait à ne pas y sombrer.

Et il savait que la présence de l'ange y était pour beaucoup.

Elle lui rappelait le constant espoir qu'il fallait y croire. Cette foi qu'il avait perdu à son départ et celui de sa mère. Cette foi qui venait de refaire surface, ne tenant que grâce à une seule personne. Elle avait réussi à le faire sourire. A le faire rire. A lui rappeler des souvenirs positifs. Pendant un instant, tout était de nouveau possible.

Parce que Castiel était là. A ses côtés.

« Dean ? » perça finalement une voix grave dans le silence du bunker.

Le concerné sursauta, se remettant droit.

« Cas ? »

Le brun se tenait au centre de la cuisine. Semblant apporter quelque chose au milieu de cette pièce grise métallique. Une chaleur familière.

« J'attendais que tu te retournes pour te parler, mais tu semblais... absorbé. »

Dean réalisa qu'il n'avait toujours pas pris ce qu'il était venu chercher. Il prit la bouteille sans attendre et referma la porte.

« J'étais juste en train de réfléchir à la suite des évènements, » le blond mentit. « Avec Sam partit chercher Jack... » Il ne finit pas.

« C'est justement pour ça que je souhaitais te voir, » commença l'ange. « Je voulais te prévenir que je pars aussi à sa recherche. Immédiatement. »

Le chasseur sentit sa main raffermir inconsciemment sa prise sur la bouteille.

« Quoi ? »

« Je ne peux pas rester ici à ne rien faire tandis qu'il parcourt seul le monde extérieur pour la première fois, » Castiel expliqua, un air convaincu qui se reflétait sur son visage, sachant ce qu'il devait faire.

Un sentiment enveloppa tout à coup Dean. De la panique. De l'inquiétude.

« Sam y est déjà, je ne vois pas ce que tu apporterais de plus, » il trancha sans réfléchir.

Le brun le regarda d'un air perplexe. Son ton devint soudainement plus dur.

« Ce n'est pas parce que je n'ai plus les pouvoirs de l'ange que tu as connu à l'époque que je suis pour autant devenu un incapable, » il gronda.

Oh. Le Winchester n'avait pas pensé à l'interprétation que pourrait donner sa phrase.

« Non, ce n'est pas ce que je... » bégaya Dean.

Mais le séraphin le devança, semblant prit dans son élan.

« Je suis revenu car j'ai compris que je n'étais pas une part du vide dans lequel je me suis retrouvé. J'ai lutté car je sais que j'ai la force d'aider, de sauver, de faire changer les choses, ne serait-ce qu'un peu, et ce malgré mes échecs. Je sens que je peux être utile, et que je me battrais pour ça, toute l'éternité s'il le faut. Je n'y croyais peut-être plus, mais maintenant j'ai de nouveau foi en mes capacités. Je suis désolé que tu ne sois pas capable de voir cela, mais c'est pour moi une renaissance de le voir enfin. »

La force que Castiel avait mis dans ces paroles semblait se refléter en lui en cet instant. C'était comme s'il était entouré d'une aura nouvelle, enterrée depuis bien trop longtemps. Et Dean la voyait, maintenant. C'était comme si Castiel brillait.

Le Winchester hocha doucement la tête. Cherchant les mots justes.

« Je suis heureux de te voir comme ça, Cas. »

L'ange sembla surpris, l'observant avec ses grands yeux bleus que Dean avait pensé ne plus jamais revoir. Cela donna au chasseur un souffle de courage pour être un peu plus honnête que d'habitude. Comme avec Sam, juste avant son retour.

« Ces dernières semaines ont été... difficiles, pour moi. Je sais que tu es resté beaucoup plus longtemps que moi dans ce sentiment d'incapacité mais... » Il baissa les yeux. « Je te comprends. Et je ne veux surtout pas que tu perdes cette foi à cause de ce que je te dis. » Une légère pause. « Donc fais disparaître ce trench-coat de ma vue et va chercher Jack dans la nature si tu penses que c'est la meilleure chose à faire pour toi. »

Le brun était perplexe. Il pencha un instant la tête sur le côté, les yeux très légèrement plissés, tentant d'analyser cet homme dont il avait passé tellement d'années à essayer de lire. Il n'eut pas besoin de beaucoup de temps pour voir un schéma commun se présenter. Il sentait que le chasseur ne lui avait pas tout dit. Que des non-dits flottaient dans l'air. Crées lors de son absence. Dean avait tout de même mit un pas dans la vérité cette fois-ci. Mais il restait des choses sous la surface.

Castiel avait l'impression que l'une d'elles était le fait que le chasseur souhaitait sa présence ici, malgré ses paroles contradictoires. Qu'il ne voulait pas le voir partir, encore une fois.

Et l'ange n'était pas vraiment sûr de la raison, ou de la véracité de ce qu'il tentait de comprendre, mais il réfléchit à un compromis silencieux.

« Je pense que les recherches seront plus fructueuses si je les débute lorsqu'il fera jour. Je pensais te demander de me montrer un autre de tes films de cowboys ce soir, si tu le souhaites. »

Dean releva la tête. Comme si un poids se libérait en lui.

« Tu es sûr ? »

« Sam est un assez bon pisteur pour commencer les recherches sans moi, » confirma Castiel. « A moins que tu ne me les ai déjà tous montré ? »

« Tu rigoles ? » lâcha le Winchester en s'avançant, donnant une tape sur l'épaule de l'ange sans y retirer sa main, l'entraînant dans le couloir. « Tu as encore des heures de visionnage en perspective avant que je puisse déclarer que tu as vu tout les chefs d'oeuvres des westerns hollywoodiens ! »

« Est-ce qu'on peut revoir Brok... »

« Tu m'as déjà fait voir ce film trois fois depuis que tu as les codes du compte Netflix, on ne va pas revoir ce truc encore une fois ! Ce n'est pas parce qu'ils portent des chapeaux de cowboys que c'est un film pour moi, » se plaint le chasseur en prenant un air exaspéré.

« Alors pourquoi tu pleures à chaque fois qu'on le voit ? » argumenta Castiel.

Ils s'engagèrent ainsi dans la chambre en débattant futilement sur le sujet, se chamaillant comme si le problème le plus important qu'ils avaient actuellement était de faire avouer à Dean qu'il aimait ce film.

Oui, c'était bon de pouvoir enfin rire et sourire. De pouvoir penser à autre chose quand le Winchester en avait besoin.

D'avoir enfin une victoire.

C'était bon d'avoir Castiel de retour dans sa vie.
avatar
Clipse
Eau Bénite
Eau Bénite
Féminin
Age : 19
Prénom : Andrea
Messages : 65
Frère Préféré : Dean ♥︎
Inscription : 09/10/2016
https://www.fanfiction.net/~clipse23

Re: Les Fanfictions de Clipse ~ Destiel

le Ven 8 Déc - 22:55
Enfin, j'ai de l'inspiration pour écrire sur le nougat boy ^^ Contente de pouvoir y inclure un peu de subtext Destiel, et la Team Free Will 2.0 au complet =p

A nephilim's christmas

One-Shot
Saison 13 de Supernatural (Vers le 13x06 environ)
Pas de spoilers sur la saison
~
Synopsis

Le premier noël de la Team Free Will 2.0, dans la joie, la bonne humeur et les cadeaux... plus ou moins originaux.

Bonne lecture ♪

« Je n'arrive pas à croire qu'avec tout les problèmes qu'on a actuellement tu veuilles quand même fêter noël ! » maugréa Dean, assis sur sa chaise en prenant une lampée de bière tandis que Sam et Jack posaient les décorations sur le sapin.

« On a toujours des problèmes, si on se dit ça chaque année on ne le fêtera que dans dix ans ! » lui fit remarquer son cadet.

« Et encore, je doute que l'apocalypse prenne du repos dans si peu de temps, » affirma l'aîné.

« C'est le premier noël de Jack en plus ! Je suis sûr qu'il va apprécier un peu de repos. »

Le concerné se tourna vers le benjamin avec un sourire, une guirlande dans les mains.

« Ca me plaît déjà beaucoup, » lui confirma Jack. « J'aime beaucoup la combinaison de ce fil en plastique sur un arbre synthétique. »

Dean roula des yeux tandis que Sam pouffa.

« En parlant de langage de nerd, j'espère que Cas n'a pas trop pris au sérieux cette histoire d'achat de cadeaux, surtout en voyant ce que je vous ai pris... »

Au moment où le chasseur finissait sa phrase, l'ange apparut à quelques pas d'eux.

« Je pense avoir trouvé le nécessaire pour ce soir, » déclara Castiel de sa voix grave.

Celui-ci ne portait aucun sac.

« J'espère que tu n'as pas caché tout ça sur les anneaux de Saturne en attendant, » suggéra Dean d'un air suspicieux.

Le brun garda une position figé, les bras le long du corps, regardant droit devant lui, comme si on venait de lui mettre un balai au mauvais endroit.

« Non, bien-sûr que non, » affirma t-il d'une voix qui flancha un peu. « Ils sont bien évidemment dans le bunker. » Une pause. « Vous m'excuserez mais je dois aller vérifier quelque chose... un peu plus loin d'ici. »

Et en un instant, il fut de nouveau parti.

Sam s'éloigna enfin du sapin, l'air satisfait.

« Et voilà le travail ! Pas trop mal pour ton premier sapin, non ? » demanda t-il d'un air satisfait au jeune, qui acquiesça rapidement de la tête avec enthousiasme.

« Tant que c'est vous qui ramassiez tout ce bordel après... » lâcha Dean, terminant sa bouteille.

« Il manque juste une chose pour qu'il soit terminé, » précisa Sam à Jack. « Il faut mettre un ange tout en haut. »

Castiel, qui était déjà de retour, pencha sa tête sur le côté d'un air perplexe, fronçant les sourcils, tandis que Jack, près de lui, en fit de même.

Ce fut le nephilim qui prit la parole le premier.

« Tu veux dire que... je suis censé monter tout en haut du sapin ? »

« Je ne pense pas qu'il va tenir, cela risque d'être dangereux, » les avertit le brun en restant toujours dans la même position. « Et je ne sais pas si un demi-ange vous convient. Peut-être serait-il plus raisonnable que je me dévoue pour honorer cette étrange tradition humaine. »

Les deux Winchester ne dirent rien dans un premier temps, croisant le regard de l'autre, puis finirent tout deux par être prit de ricanements convulsifs. Castiel et Jack semblèrent encore plus dépassés par la situation.

« J'ai l'impression que beaucoup de choses m'échappent avec eux, même si je tente d'apprendre à leur contact, » songea le plus jeune à voix haute.

« On finit par s'y habituer, » précisa l'ange, dubitatif. « Plus ou moins. »

Une fois que les deux frères furent calmés et que Sam ait dû réexpliquer trois fois la notion du principe de mettre un ange en plastique sur un sapin, Jack devint soudainement impatient de découvrir la coutume des cadeaux.

« On est censés attendre demain mais... j'imagine qu'on peut faire ça tout de suite, » céda le cadet devant les grands yeux demandeurs de l'adolescent.

Dean et Castiel, maintenant tout les deux assis l'un à côté de l'autre sur la longue table en bois, échangèrent un léger sourire devant ce tableau.

Tandis que Sam et Dean s'offrirent leurs typiques et traditionnels cadeaux de station-service (des magazines porno et quelques divers barres de chocolat pour l'un, du lubrifiant pour voiture ET pour humain pour l'autre – Sam regrettant tout de suite cette idée quand le jeune nephilim commença à poser des questions sur la petite bouteille d'Astroglide), Castiel eut pour sa part droit à un premier présent probablement acheté au même endroit, se révélant être des lingettes pour bébé (pour nettoyer sa lame d'ange qui devait avoir plusieurs millénaires de saleté, selon Dean), ainsi qu'un livre épais sur les sciences de la part de Sam dont l'aîné aurait été presque sûr de ne pas pouvoir y comprendre une phrase entière. Les yeux de Jack s'illuminèrent quand il se vit offrir une boîte de plus d'un kilogramme de nougat de la part des deux frères. Ce fut par contre une autre affaire lorsque Castiel dévoila son cadeau commun qui se révéla être...

« Des pulls assortis ? » se renfrogna Dean devant le vêtement bordeaux foncé agrémenté d'un D et W pour lui.

« Tu les as tricoté toi-même, Cas ? » l'interrogea Sam avec un sourire de remerciement, un peu surpris.

« Des pulls tricotés assortis ? » se renfrogna encore plus Dean.

« J'ai dû apprendre la technique pour le faire moi-même, mais je me suis rendue compte que le tricotage de trois pulls prendrait beaucoup plus de temps que prévu, alors j'ai dû remonter le temps plusieurs fois pour finir à temps. »

« Tu... as remonté le temps pour tricoter des pulls assortis ? » répéta Dean, abasourdi.

« Je tenais à vous faire un beau cadeau de noël, » lui apprit Castiel, semblant fier de lui.

Dean se pencha vers Sam, parlant plus bas.

« Il n'est pas question que je porte ce truc ! »

Sam rétorqua, « A vrai dire c'est plutôt une bonne idée pour Jack, » fit-il remarquer tandis que ce dernier mettait joyeusement le sien, de couleur or. « Ca va peut-être plus le faire se sentir chez lui d'être accordé à nous. Et il en a besoin après tout ce qu'il a enduré, donc joue le jeu. »

Dean maugréa quelques jurons à voix basse, sur le point d'enfiler à contre-coeur le pull pelucheux. Mais il songea rapidement à un détail.

« Eh, Cas, tu n'en a pas fait un pour toi ? »

L'ange sembla surpris par sa question.

« Et bien je... comptais vous offrir un cadeau de noël à vous. »

Il semblait maintenant peu à l'aise. Dean retira la manche qu'il avait commencé à mettre pour se rapprocher du brun.

« Comme si tu allais y échapper, » siffla le Winchester avec un sourire prédateur.

« Mais, Dean... Il y a tes initiales dessus, pas les miens... »

« Je suis sûr qu'ils t'iront très bien à toi aussi. Ne cherche pas à te défiler ! »

« Je ne cherche pas à... »

« Allez, enlève ton trench-coat ! »

« Je ne crois pas qu'un pull va aller à un ange du S... »

« Fais tomber la veste, Cas ! »

Castiel finit par céder, et ne tarda pas à revêtir son propre cadeau. Dean se recula un peu en arrière, admirant le brun dans le pull bordeaux trop grand pour lui avec un sourire mesquin.

« Tu sais.... Je pense qu'il manque une dernière petite chose pour que ce soit parfait. »

L'ange lança vers lui un regard presque inquiet, et n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit qu'il se retrouva orné d'un chapeau de père noël rouge et blanc, un petit grelot au bout.

« Là, c'est parfait ! » affirma enfin Dean tandis que Castiel leva un regard totalement décontenancé pour tenter d'observer son nouveau chapeau.

Tandis que l'aîné des Winchester lui fit bouger son grelot dans un petit ricanement, Jack, près de Sam, fronça les sourcils.

« Je n'ai pas de cadeaux pour vous. Je n'ai appris qu'il y a quelques heures ce qu'un échange de présents impliquait. »

« Ce n'est pas important, tu te rattraperas l'année prochaine, » proposa le cadet d'un air compatissant.

Le nephilim tourna la tête vers lui.

« L'année... prochaine ? »

Les paroles de Sam sous-entendaient beaucoup. Une année entière... avec eux ?

« Tu seras toujours le bienvenue, Jack, » le rassura Sam. « Tu as une chambre ici, et nous sommes là pour toi. »

Jack hocha doucement la tête, un mince sourire faisant son apparition, enregistrant les informations.

« Je... ne me verrai pas autre part qu'ici dans tout les cas. Vous êtes ma famille. Vous êtes pour moi comme... des pères ? » tenta t-il, l'air hésitant sur ses mots.

A vrai dire, il avait une connaissance limitée dans les termes de la composition d'une famille.

Sam sourit. « Disons... que je me verrai bien dans le rôle de l'Oncle Sam. »

Castiel, lui, fut plus songeur. « La qualification qui me viendrait à l'esprit est celle du père absent. »

« Ce n'était pas ta faute, » lui rappela Jack.

« C'est pour cela que je me dois de réussir à changer ce titre, » l'ange acquiesça, calme et déterminé.

Ce qui nous laissait...

« Le beau-père grincheux, » suggéra Dean pour lui-même, ricanant tout en ouvrant une nouvelle bouteille de bière.

Il mit un petit instant à réaliser que tout le monde s'était tut. Quand il releva le visage, Castiel et Sam étaient tournés vers lui.

« Quoi ? Vous ne pouvez pas dire que ces derniers temps j'ai été très... »

Mais il ne tarda pas à comprendre l'implication qu'il venait de faire, juste après que l'ange ne se soit lui-même qualifié de père pour Jack. Il croisa furtivement les yeux bleus de l'ange, puis se détourna, sentant ses joues prendre une légère couleur semblable au bonnet du brun, avalant autant de bière qu'il put.

Ce fut Sam qui eut cette fois-ci envie de rouler des yeux, mais il n'y fit rien, reportant son attention sur Jack qui ne semblait avoir rien remarqué, ouvrant le premier nougat de l'énorme paquet. Tandis qu'ils portèrent tout deux leur attention l'un sur l'autre, Dean hésita un instant, puis sortit un petit paquet de sa veste. Castiel l'observa, intrigué. Le chasseur le tripota un instant, les yeux baissés vers lui, avant de le tendre délicatement vers le brun.

« Je... voulais te donner ça aussi. Je me disais que ce serait sympa de t'offrir autre chose que des lingettes pour bébé. »

« Dean... » commença l'ange d'une voix grave, touché par son geste. « Tu n'as pas à... »

« Ouvre le avant que je change d'avis... » pressa Dean, n'affichant aucune expression sur son visage.

Castiel se saisit du cadeau. Celui-ci était petit mais long, à vrai dire. Il le déballa doucement, ouvrant précautionneusement les morceaux de scotch. Une boîte ne tarda pas à apparaître dans ses mains. Il jeta un regard furtif au chasseur, puis ouvrit lentement le couvercle, révélant un petit canif en argent, parfaitement aiguisé. Le manche était d'un blanc pur, et on pouvait y voir deux petites initiales gravées tout au bout.

  C. W.

« Comme tu n'avais pas de nom de famille... j'ai improvisé... puis Sam m'a dit que ce noël ferait honneur à la famille, alors j'ai pensé que... » Dean ne finit pas sa phrase, regardant ses mains d'un air distrait. « Je sais que tu ne te balades pas avec grand chose, mais je me suis dit que ça pourrait être une sécurité au cas où tu perdes ton arme, » il précisa, après une légère pause. « Il a été taillé dans une lame d'ange qu'on a récupéré donc... Il devrait être efficace. » Une hésitation. « J'ai choisi du blanc parce que j'ai toujours trouvé que c'était une belle couleur pour les armes. Rien que mon pistolet préféré, il... » Dean frotta sa main derrière la tête. « Bref, je suis plutôt nul en cadeaux, donc... »

« Il est parfait, Dean. »

Le Winchester croisa son regard un instant. Castiel semblait être réellement sincère. Une lueur dans ses yeux brilla un instant, montrant de la gratitude, et quelque chose de plus profond. Cela fit monter une petite chaleur indéfinissable en Dean. La similitude des sensations du jour où il lui avait offert la mixtape le percuta.

Il finit par se détourner de lui, sans un mot devant cette pensée, observant avec l'ange le concours de celui qui arriverait à se mettre le plus de nougats dans la bouche livré par Sam et Jack.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum